Menu

Prêtres fatigués: Pape François dédie le mois de juillet 2018 à la prière pour eux et à l'effort pour les réconforter

"Nous ne prions pas pour que les prêtres soient dispensés d’épreuve – en un sens ce serait contraire à leur vocation ! Nous prions pour qu’ils vivent l’épreuve unis à Jésus qui ouvre pour eux et pour nous à leur suite, le Royaume".


 

Voici l’intention que le pape François confie à la prière de son Eglise pour le mois de juillet 2018:

« Les prêtres dans leur mission pastorale : pour que les prêtres qui souffrent de la fatigue et de la solitude dans leur travail pastoral, soient aidés et consolés par l’amitié du Seigneur et de leurs frères. »

Le père Daniel Régent sj, directeur national du Réseau mondial de prière France, « Prier au Coeur du monde  » (l’Apostolat de la prière www.prieraucoeurdumonde.net) aide à approfondir ce que le pape confie à chaque baptisé.

Réconforter les prêtres fatigués

L’intention de ce mois « Pour que les prêtres qui souffrent de la fatigue et de la solitude dans leur travail pastoral soient aidés et consolés par l’amitié du Seigneur et de leurs frères. » nous invite à lever les yeux sur la condition des prêtres dans leur mission pastorale. Sans oublier les prêtres âgés et les religieux prêtres que l’intention concerne aussi, nous pensons d’abord aux prêtres en paroisses, en aumôneries, en mission diocésaine.

La diminution du nombre de prêtres en Occident, ces dernières années, fait qu’ils sont souvent écrasés de travail avec des territoires très grands à parcourir ou bien plusieurs missions. Même s’ils ont des relations chaleureuses avec leurs paroissiens ou leurs collaborateurs, ils peuvent éprouver durement la solitude, lorsque le soir, ils regagnent leur presbytère vide et qu’ils doivent se préparer le repas. Ils partagent de cette manière la situation de beaucoup de femmes et d’hommes du monde. L’apanage de la vie rude ne leur est pas réservé. Humainement, les chrétiens au service desquels ils consacrent leur vie, ont un devoir de vigilance et de sollicitude envers eux.

Comme les disciples de l’Évangile, les prêtres ont laissé leurs filets, leur famille, à l’appel de Jésus et de l’Église. Celui-ci, le premier, a connu fatigue et solitude durant sa vie apostolique et particulièrement au moment de sa passion pendant laquelle Il s’offre pour le salut du monde.

Devenir disciple, c’est s’unir à Lui, Jésus, jusqu’au bout, dans la joie et les peines.Oui, à certains moments de leur vie apostolique, les prêtres connaîtront fatigue et solitude. Jésus dit à ceux qui veulent le suivre qu’ils recevront « le centuple en maisons, frères, sœurs, mères, enfants et champs, avec des persécutions et dans le monde à venir, la vie éternelle » -Mc 10,30. Nous le savons, cette fatigue, ces épreuves peuvent mener au découragement, au reniement, à l’abandon. Les disciples de Jésus le savent, eux qui ont abandonné Jésus au moment de son arrestation -Mt 26,56- et Pierre, qui le suivait « de loin », l’a aussitôt renié -Lc 22,54.

Ici, le devoir des chrétiens est de prier intensément pour eux afin que leur « foi ne défaille pas » comme l’a fait Jésus pour Pierre et il lui demande d’affermir ses frères quand il sera revenu -Lc 22,32-33-. Nous ne prions pas pour que les prêtres soient dispensés d’épreuve – en un sens ce serait contraire à leur vocation ! Nous prions pour qu’ils vivent l’épreuve unis à Jésus qui ouvre pour eux et pour nous à leur suite, le Royaume.

Bonne entrée dans ce temps d’été à chacun !

Publié par Chargecomeveth, | Lu 78 fois


1.Posté par Abbé Eric NDIOLENE le 05/07/2018 13:07
Union de prière

Nouveau commentaire :


Recevez nos infos

Publications

L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Derniers tweets


Nous suivre sur...