Menu

Grands séminaristes de Thiès: 29 jeunes gens sur les pas du Christ

Réunis à Pout Diack du 29 août au 2 septembre pour un séjour de réflexions et d'échanges les 34 grands séminaristes du Diocèse de Thiès sont repartis bien motivés et sans peur pour poursuivre leur cheminement vers le sacerdoce ministériel.



Le camp d'hivernage  s’est tenu du 29 Août  au 02 Septembre à la  quasi paroisse saint Antoine de Padoue de Pout Diack. Cette année, nous avions comme thème : «  Sur les pas du Christ, n’ayons pas peur ». Durant tout notre séjour à Pout Diack, chacun a médité personnellement ces paroles qui sont riches et profondes.
Toutes nos activités débutaient avec les Laudes puis la messe qui est une nécessité  vitale pour tout chrétien voire du futur prêtre que nous sommes. Après la messe, les matinées, nous avions des conférences qui gravitaient autour des thèmes suivants :
 + La formation à la langue wolof
L’abbé a mis l’accent dans un premier temps sur l’historique de l’usage de la langue wolof dans la célébration liturgique en niveau local. Il a évoqué à cet effet les supports  non négligeables dont le dictionnaire wolof de Monseigneur Aloyse KOBES (1929), le chant wolof et les manuels de catéchèse en wolof.
Dans un deuxième temps, nous avons bénéficiés d’un exercice pratique pour la nouvelle transcription du wolof avec une dictée à l’appui.
A  la suite de l’abbé  WADE, dans l’après midi, l’abbé Ousario GOMIS nous a entretenu sur le thème que voici : « La pastorale auprès des jeunes (dans l’esprit du prochain synode). L’abbé a mis l’accent sur trois axes fondamentaux :
  • Jeunes chrétiens et le défis de la pastorale
De ce sous-thème, pour mieux cadrer le sujet, l’abbé nous a proposé le cas de Thiès comme un terrain fécond de l’apostolat de la jeunesse. Il a insisté sur la question de l’emploi de l’emploi et de l’éloignement des jeunes dans la pratique religieuse dans notre contexte actuel.
Solution : L e role de l’accompagnateur  est déterminant. A cet effet, il dit : « plus les accompagnateurs sont proches des jeunes, plus les jeunes sont actifs dans la foi ».
 
  • L’Eglise et la pastorale auprès des jeunes.
Les jeunes se posent souvent les questions suivantes :
Qu’est-ce que l’Eglise a fait pour nous ?
Qu’est –ce que nous avons fait pour l’Eglise ?
Face à ces interrogations, l’abbé  a (  ) le Magistère Pontifical dans sa réflexion. S’appuyant sur le Concile Vatican II, notre prédicateur dit : « l’Eglise a toujours le souci des jeunes et souhaite se mettre au service de la jeunesse ».  Elle est mère et éducatrice pour reprendre la pensée des Pères synodaux.
  • L’accompagnement
L’accompagnement chrétien a sa particularité. L e récit des disciples d’Emmaüs (Lc24, 18-35) nous dit clairement la place de l’accompagnement. Par conséquent, l’Eglise ne cesse d’initier ses ouvriers à la pastorale des jeunes. Cet accompagnement de la jeunesse est plus manifeste dans les mouvements car beaucoup de jeunes ont retrouvé la foi et la vocation religieuse au sein des mouvements d’action catholique. Le seul outil pour gagner la jeunesse c’est de leur faire confiance et de ne jamais se méfier d’eux.
Quant l’abbé Thomas d’Aquin FAYE, il a articulé son exposé sur la catéchèse vue de l’intérieur et de l’extérieur.  Partant de son expérience, l’Abbé a insisté sur la nécessité d’harmoniser les pratiques de la catéchèse et la réception des sacrements au Sénégal, en particuliers dans le Diocèse de Thiès. C’est à cet effet qu’il suggère que « chaque Diocèse élabore son calendrier pour les sacrements surtout celui de l’initiation chrétienne »
Notre conférencier a abordé les sentiers et défis de la catéchèse à Thiès. En voici  quelques uns qui ont retenu notre attention :
-la prise en charge des catéchistes,
-l’équipement des paroisses d’un ordinateur ou d’un vidéo projecteur,
-une grande acuité sur la formation  des chrétiens en matière de foi.
Cependant, l’abbé déplore le manque de catéchistes dans le Djobass et surtout dans sa quasi paroisse. La catéchèse est incontournable pour résoudre les problèmes de l’engagement et de l’apostasie.
Il nous invite et nous confie la situation du Djobass en particulier celle de Pout Diack ou la foi  est menacée de disparaitre par les autres.
 
Le vendredi 31 août 208, nous avons eu l’immense joie d’accueillir notre Père Evêque, Monseigneur GUEYE André. Cette présence voulue et souhaitée est riche de paternité et de filiation. Après son accueil et son mot de bienvenu aux nouveaux bacheliers, Monseigneur André GUEYE nous a invités à mettre à profit la formation et de rien négliger. « Soignez votre comportement » dit-il. Il a attiré aussi notre attention sur le problème de la pédophilie. A ce propos, il dit : « C’est un problème réel dans l’Église. Il  faut faire attention dans la relation avec les enfants ». Après cette exhortation,, Monseigneur GUEYE nous a invités aussi à porter dans la prière le jubilé du Diocèse qui  s’étend le 03 Janvier au 17 Novembre 2019.
 

 Quant à l ’abbé  Joseph Maïsa GUEYE, il  a axé son intervention sur le séminariste et le monde féminin. De sa communication, nous pouvons  retenir quelques points saillants :
  • Comment garder pur son chemin.
Il faut faire la différence entre l’amour et l’amitié avec le monde féminin. Il ne faut pas confondre les deux. Et il faut savoir garder le silence  quand on aime une personne car toute personne a des secrets. Par  conséquent, l’excès de prudence est moins grave que l’excès de naiveté dans la relation avec le monde féminin nous dit l’Abbé Joseph M.GUEYE.
A cet arsenal de question :
  • Comment aborder  et rester avec une fille ?
  • Que faire quand on est aimé ou quand on aime ?
  • Comment assumer notre vie sexuelle ?
 A ces questions, notre conférencier propose des pistes :
  • Il faut savoir rester seul et la pratique de la prière,
  • Une vie sexuelle doit être raisonnée.
Il finit sa conférence par ces mots très parlant : «  Il faut jamais perdre la dignité devant la femme et ayez un regard positif avec n’importe quelle femme comme Jésus avec la femme adultère ».En effet, Jésus s’est laissé toucher par la femme pécheresse car elle a su poser un geste d’amour. Par voie de conséquence, Jésus l’accueille avec bonté et invite à la vie avec Dieu. Cette attitude de Jésus doit être notre boussole avec le monde féminin pour garder pur notre chemin.
                  Visites
Le jeudi soir, comme le Pape François le recommande, nous avons effectué la visite des familles a Pout Diack. Les paroissiens étaient contents de notre présence et ont formulé des prières pour nous. A titre d’exemple, une femme musulmane disait : « les prêtres font beaucoup de réalisations dans notre localités ( le jardin des femmes pour la situation de’ la femme à Pout Diack), nous voulons aussi des Abbés  et sœurs d’originaires de chez nous ». A cet effet, elle a vivement félicité et remercié l’équipe de Pout Diack.  Dans chaque famille visitée chrétienne comme musulmane nous avons prié avec eux  pour le bon déroulement de l’hivernage qui reste la source principale  pour le paysan.
Le vendredi 31, nous sommes rendus à Ngolar comme des «  pasteurs »  pour sentir l’odeur des brebis selon  l’expression du Pape François. Nous avons trouvé cette communauté à la chapelle, avons débattu sur la question de l’apostasie, de la catéchèse et de l’engagement des jeunes  dans la foi  chrétienne.
Le samedi 01 Septembre, nous avons l’assemblée générale. Durant cette rencontre de concertation, nous avons évoqué les volets de la formations (intellectuel, communautaire, spirituelle) dans les maisons de formations  et le partage d’expérience pastorale de la promotion saint Vincent de Paul .Après  les bilans, nous avons procédé au renouvellement du bureau.

Après avoir refait nos forces, dans l’après midi, nous avons joué un match avec les jeunes de Pout Diack (chrétiens comme musulmans). La victoire était  au côté des séminaristes de 2-1. A l’issu de ce match, un pot d’amitié a été offert aux jeunes du village.
Dimanche
Naturellement, le Dimanche, nous avons eu la messe présidée par l’abbé Thomas d’Aquin FAYE. L’homélie a été assurée par le diacre (Narcisse Yop  THIAW). Au terme de cette priante  célébration, des prises de paroles se sont succédé.
 Le  secrétaire du conseil pastoral de la quasi paroisse a exprimé  la joie qui habitait les paroissiens et le merci de leur cœur pour ce séjour des futurs pasteurs au sein de la communauté. A sa suite, le président des grands séminaristes a expliqué la cause de notre présence à Pout Diack (susciter des vocations, connaitre le milieu et faire notre bilan annuel). Après cette intervention du président, chaque séminariste s’est présenté brièvement. Après cette longue présentation individuelle, l’administrateur de la quasi paroisse (Abbé Thomas d’Aquin FAYE)  a pris la parole pour nous remercier et nous encourager sur le chemin sacerdotal.
Notre journée dominicale a eu une particularité car nous avons discuté avec la communauté paroissiale sur le vécu du séminariste et la vie de la quasi paroisse de saint Antoine de Padoue de Pout Diack. A prés cela, un repas a été offert pour la journée de la part des séminaristes. De 16h 30 à 18h00 : nous avions un grand  nguel animé par les séminaristes avec une participation massive des paroissiens de Pout Diack. A  partir de 18h30, nous avons repris le chemin du retour tout joyeux en laissant notre joie à cette communauté qui nous a souhaités un bon voyage par l’entremise de l’Abbé Thomas d’Aquin FAYE. Ce fut un bon et inoubliable camp de la part de la part des paroissiens de Pout Diack et des séminaristes.
NB : POUR L’EDITION 2018-2019, LE CAMP ESTIVAL AURA LIEU À  LA PAROISSE SAINT FRANCOIS XAVIER DE POUT OU SAINTE ANNE .
 
 
                                                                                                                             Secrétaire 
 Lazare Gorane NGOM
  
 
Publié par Chargecomeveth, | Lu 121 fois


Recevez nos infos

Publications

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Derniers tweets
DioceseThies : Forum du Mouvement Salésiens des jeunes: La paroisse Marie Auxiliatrice de Thiès accueille 90 jeunes Thème du forum… https://t.co/TRjQYn6fUy
Mardi 18 Septembre - 19:40
DioceseThies : Bambey: Célébration de la fête patronale « Il est évident que nous, hommes et femmes, rencontrons aussi des croix,… https://t.co/Vvqv28HJ4d
Mardi 18 Septembre - 19:10
DioceseThies : Culture du travail pour l'auto prise en charge: Monseigneur Gueye installe les premiers réflexes Le prêtre en forma… https://t.co/Th8bvjVlRk
Lundi 17 Septembre - 14:44
DioceseThies : Grands séminaristes de Thiès: 29 jeunes gens sur les pas du Christ Réunis à Pout Diack du 29 août au 2 septembre po… https://t.co/yqFkJ7dAf9
Mardi 11 Septembre - 14:21


Nous suivre sur...