Menu

Coopération germano sénégalaise: Monseigneur GUEYE félicite le Centre DON Bosco

Dans le cadre de la coopération entre le Sénégal et l'Allemagne, notamment l'État libre de la Bavière, représenté par la GIZ, Monseigneur André GUEYE a remis, le 27 juin 2018, à la première promotion de jeunes sénégalais, arçons et filles, les attestations de fin d'études en conception et installation de système d'éclairage solaire. Il était accompagné des représentants de la GIZ, de Caritas Thiès et de l' Enseignement Catholique, qui étaient les conducteurs du projet, mis en place dans le cadre de la formation, adossée à la création d'emplois pour lutter contre la migration clandestine et fixer sur place les compétences sénégalaises.


Adresse de Monseigneur GUEYE
Je salue les autorités ici présentes, chacune et chacun selon sa fonction et ses responsabilités : les autorités administratives et civiles, les partenaires du GIZ, les autorités diocésaines, directeurs et chefs de services de la Caritas, de l’Economat Diocésain et de l’Enseignement Catholique. Je salue et  félicite le Directeur de ce Centre de Formation, les enseignants et tous les élèves, spécialement ceux qui sont inscrits au programme qui nous vaut la présente célébration.
 

Chers amis de GIZ, nous apprécions la vision du gouvernement de la République Fédérale d’Allemagne en direction de notre diocèse de Thiès, à travers la coopération qui porte aujourd’hui son fruit dans la formation en énergie solaire. Nous ne pouvons pas oublier l’archidiocèse de Bamberg, en Allemagne, qui a beaucoup facilité notre relation et soutient le projet, mis en oeuvre par la  GIZ, Caritas et Don Bosco, un magnifique et efficace  triangle de cette belle coopération. Je félicite chacun pour sa participation, mais surtout pour la confiance mutuelle sans laquelle aucun partenariat ne subsiste. Mon souhait est que ce projet dont la durée est bien définie puisse installer durablement une forte filière solaire dans l’offre de formation de Don Bosco, dépassant les objectifs et les résultats d’aujourd’hui. Notre diocèse demeure disponible, pour pousser en avant cette coopération et pour l’étendre à d’autres domaines.
Madame, représentant la GIZ, la pertinence du projet n’est plus à démontrer, tant dans ses contenus, dans l’accompagnement et le soutien des apprenants que dans le suivi de l’insertion des récipiendaires dans le marché du travail. C’est un modèle à suivre pour développer notre pays ,en permettant aux jeunes d’y participer pleinement, activement, sans être tentés par l’aventure  dangereuse que nul n’ignore et qui nous a fait perdre beaucoup de jeunes sénégalais.
C’est vrai que le marché du solaire semble encore sélectif, eu égard au coût du matériel, mais son développement et son avenir sont incontestables. Nous le constatons tous. Il faudra certainement allier  cette formation avec une campagne de sensibilisation aux bienfaits économiques et environnementaux du solaire. Je souhaite aussi, sans savoir à qui adresser mon souhait,  que l’accès à l’énergie solaire soit démocratisé, facilité, sans toutefois que la qualité du matériel souffre de contrefaçons.
Monsieur le Directeur du Centre, l’implantation de ce projet doit avoir un impact sur votre institution, précisément sur vos besoins en énergie, qui doivent s’appuyer sur le solaire. C’est une façon convaincante de faire la promotion de la formation.
 

Chers jeunes, rendez grâce à Dieu pour cette chance dont vous avez bénéficié. Vous vous êtes montrés persévérants et travailleurs. Montrez le même sérieux demain, lorsque vous serez à votre travail. Travaillez mettant l'accent sur la qualité dans toutes vos prestations, pour gagner la confiance de ceux  pour qui vous travaillez. Restez ouverts et curieux face aux innovations du secteur solaire : c’est la formation permanente. N’oubliez urtout pas les bonnes manières, les bonnes conduites, les valeurs que vous avez apprises ici et qui feront demain la différence avec les autres qui ont les mêmes compétences que vous. Bonne chance ! Que Dieu vous protège et bénisse votre avenir, ici dans notre pays, comme vous venez de l’exprimer dans votre slogan : « je ne veux pas changer de pays, mais veux changer mon pays ». 
Merci de votre aimable attention.
+ Mgr André
 
Publié par Chargecomeveth, | Lu 145 fois


Recevez nos infos

Publications

L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Derniers tweets


Nous suivre sur...