Célébrations des fêtes pascales 2021 : De nouvelles dispositions diocésaines…

Dans la perspective de la célébration très prochaine des fêtes pascales, l’Autorité diocésaine, en l’occurence, Monseigneur André GUÈYE, vient de publier un nouveau Communiqué.

En effet, tenant compte des directives édictées le 17 février 2021 par la Congrégation pour le Culte Divin et la discipline des Sacrements (cf. Prot. N.96/21), qui préconisait aux Évêques et Conférences épiscopales du monde entier de prendre « des décisions prudentes afin que les célébrations puissent se dérouler pour le bien des âmes et dans le respect des mesures sanitaires prescrites par les autorités responsables du bien commun », le Pasteur de l’église de THIÈS invite les Prêtres et les fidèles diocésains à observer les nouvelles dispositions qui suivent :

  • Dimanche des Rameaux : Suppression de la procession et, dans un souci écologique, l’échange des rameaux par « d’autres façons d’acclamer le Seigneur qui entre à Jérusalem », comme des « foulards, pagnes, chants, applaudissements … »

     

  • La Messe Chrismale sera célébrée exceptionnellement cette année le mardi 30 mars à 11 heures, à la Cathédrale Sainte Anne.
  • Le Jeudi Saint, Messe de la Sainte Cène : Suppression du rite du Lavement des pieds qui sera remplacé par « un temps de silence et de méditation sur cette symbolique », et celle de la procession avec le Saint Sacrement à la fin de la Messe. Cependant, « des veillées de prière peuvent être organisées dans les églises, dans le respect strict des mesures barrières ».
  • Le Vendredi Saint : Suppression du Chemin de Croix per agros; s’organiser en paroisse en favorisant « la multiplication des célébrations de la Vénération de la Croix là où cela est possible »  et remplacer le baiser de la vénération de la Croix par une génuflexion ou un geste plus adapté.
  • Samedi Saint : Tout en prolongeant jusqu’au samedi le jeûne du Vendredi Saint, réduire la durée de la célébration, déplacer le rite de l’aspersion après le renouvellement des promesses baptismales, utiliser fréquemment le gel hydro alcoolique avant l’administration des Sacrements et bannir les  » accolades et embrassades du souhait de l’Alléluia à la fin de la messe ».

L’intégralité du Communiqué ci-après :

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.