Un demi siècle au service de l’Éducation et de l’Homme…

En cette matinée du 19 février, la grande salle diocésaine de conférence de Marie Reine à Thiès a fait le plein !

En effet, ils étaient plusieurs centaines de personnes, tous acteurs et protagonistes de l’ODEC/THIÈS, l’Office diocésain de l’enseignement catholique, à s’y donner rendez-vous. Personnel administratif, enseignants, parents d’élèves, partenaires institutionnels et sociaux… tous ont tenu à être présents pour réfléchir ensemble et revisiter la riche histoire de l’enseignement privé catholique qui célèbre, en cette année, 50 ans d’existence !

Occasion ne pouvait alors mieux convenir pour les organisateurs pour tenir les assises sur tout le parcours qui a été accompli, au prix de nombreux efforts et sacrifices, foi et abnégation, par l’Église de Thiès, dans le domaine si exigeant et fondamental qu’est l’éducation.

Aussi, les participants, sous la présence effective de l’Évêque de Thiès, Monseigneur André GUÈYE et ses proches collaborateurs (Abbé Pierre Aye NDIONE, Directeur de l’ODEC/THIÈS, le Vicaire Général, les Supérieures majeurs, les Délégués épiscopaux, les Directeurs d’écoles et d’Instituts), ainsi que de celle de l’Inspecteur d’Académie de Thiès et d’autres partenaires, se sont penchés sur le thème suivant : « La place et le rôle de l’enseignement catholique dans notre société ».

Après les différentes allocutions qui sont toutes revenues sur l’importance et le rôle crucial qu’a toujours joué l’enseignement privé catholique dans la promotion et le développement intégral de l’homme au niveau du Diocèse de Thiès, place a été faite à plusieurs interventions qui ont levé le voile sur les fondements, les valeurs et les réalisations de l’Église de Thiès, dans le domaine spécifique de l’éducation.

En effet, il s’est agit, dans un premier temps, de replonger dans la source de la doctrine sociale de l’Église afin de retrouver la quintessence de la mission et des objectifs de l’enseignement catholique. Un exercice que l’Abbé Joseph Meïssa GUÈYE, Délégué épiscopal à l’enseignement, a opéré avec brio, ressuscitant les textes fondateurs et l’enseignement du Magistère de l’Église en matière d’éducation, notamment, dans le document Gravissimum Educationis qui est la Déclaration sur l’éducation chrétienne de l’Église catholique produite lors du IIᵉ concile œcuménique du Vatican et qui fait office de référence en la matière.

Une première approche qui s’est poursuivie avec une seconde intervention de l’Abbé Michel Boucar TINE qui, quant à elle, s’est intéressée aux droits et obligations des fidèles, agents de l’éducation face aux questions si actuelles liées enjeux et exigences de la Responsabilité sociétale des organisations (RSO).

Ainsi, comme croyants et disciples, les agents de l’éducation catholiques sont membres à part entière de cette Institution; une identité qui entraine, par le fait même, des « implications juridiques et apostoliques qui s’imposent à tous ». Un constat qui en appelle, selon le conférencier, à adopter une « nouvelle manière d’enseigner », en y intégrant, et sans tarder, les nombreux et préoccupants défis liés à l’écologie intégrale, si chère au Pape François.

Pour sa part, Monsieur Joachim NDIONE, ancien responsable syndical au niveau de l’enseignement catholique de Thiès, a tenu, dans une ultime intervention, à livré un témoignage édifiant et lucide sur sa propre expérience et sur les enjeux de la mission de l’enseignement catholique.

Aussi, a-t-il noté, avec une réelle satisfaction, les nombreuses avancées engrangées au cours des dernières décennies, surtout en matière de dialogue social, les conditions de travail, de vie et de promotion des agents de l’ODEC/THIÈS; des résultats qui, selon lui, ne furent possibles que grâce, en grande partie, aux multiples et lourds sacrifices consentis par d’illustres devanciers.

De brillantes conférences qui ont permis aux nombreux participants de découvrir l’histoire exaltante et combien riche de l’enseignement catholique dans le Diocèse de Thiès.

Une occasion que va aussi saisir le Directeur de l’ODEC/THIÈS, Abbé Pierre Aye NDIONE, pour se féliciter « de la grande qualité » du déroulement du colloque, et rappeler, par ailleurs, les objectifs de ces assises qui avaient principalement pour buts, entre autres, « celui de se ressourcer; de poser un regard évangélique sur les réalités de l’école catholique dans le Diocèse de Thiès, et celui de nous projeter dans le temps… »

En outre, a tenu à rappeler le Responsable diocésain, « l’école catholique a son identité propre, consubstantielle à la réalité de l’église comme oeuvre divine et oeuvre de salut ». Dès lors, tout en magnifiant le travail admirable abattu par les agents de l’enseignement catholique et ses pionniers (Frère Gustave MONERON, Monsieur Jacques NDIONE, Abbé Ambroise TINE et Monsieur Pascal MBAYE, tous anciens Directeurs), a-t-il appelé les uns et les autres, « dans la solidarité et la concorde », à travailler « à rendre notre mission -de l’école catholique, plus incisive et plus prospère ».

C’est sur cette note de joie et de reconnaissance que les travaux du colloque ont été clos pour permettre aux participants de continuer la réflexion autour d’un repas partagé dans une belle ambiance !

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.