Ban_beforeheader_jub50

L’éditorial de Mgr André Guèye

« Fructifie les charismes de tous ses membres… ». Tel est le titre de l'éditorial du Bimestriel "Echos du diocèse". Créé dans le contexte du jubilé d'or du diocèse pour en accompagner le programme et rendre visibles les activités et les célébrations, le journal fait écho aussi de la vie des paroisses, des communautés, des structures et des groupes. Le N° 4 qui vient de paraître met l'accent sur le premier colloque concernant la vie du diocèse et, par ricochet, sur les charismes des tous les fidèles du Christ à Thiès ; des charismes qui ne demandent qu'à être fructifiés.

« Fructifie les charismes de tous ses membres… »

Ceux et celles qui ont l’habitude de réciter la prière du jubilé reconnaissent facilement cette invocation.

Chers amis, je peux déjà vous appeler fidèles lecteurs et lectrices de notre bimestriel qui en est à son 4ème numéro. Je vous en remercie infiniment.

En choisissant de m’arrêter sur cette prière qui demande au Seigneur de bénir la mission dans notre Eglise et de la fructifier, je m’inscris dans l’objectif du colloque que nous avons organisé les 22 et 23 mai dernier : « Diocèse de Thiès, hier et aujourd’hui ». En effet, il est important de méditer le parcours effectué depuis 50 ans, pour nous rendre compte des merveilles que le Seigneur a accomplies et pour nous armer de sa grâce, en face des défis d’aujourd’hui et ceux de demain.

A l’actif des nombreux charismes dont recèlent notre Diocèse, il y a les grandes et belles réalisations dans le domaine social, et en particulier dans l’Enseignement. A travers le présent numéro, vous pouvez vous rendre compte du souci constant de notre Diocèse d’œuvrer pour l’éducation de nos jeunes et de nos enfants, tant par la mise en place d’infrastructures appropriées que par l’animation et le soin pastoral de l’enfance et de la jeunesse.

Au moment où les uns passent des concours et des examens et où les autres savourent le temps de vacances bien méritées, le Seigneur saura fructifier le travail ardu de nos vaillants enseignants et bénir les efforts des élèves  et étudiants.

Comment ne pas évoquer l’apport inestimable des congrégations religieuses, comme des instruments et des acteurs de la mise en œuvre de tous ces charismes ? Nous vous invitons alors à aller à la découverte de certaines d’entre elles qui ont fortement imprégné l’histoire de notre Diocèse.

Derrière ces œuvres qui fructifient, il y a souvent la main discrète et efficace des nos partenaires de longue date, organismes, églises amies, associations ou simples et anonymes particuliers. Ils sont en communion avec nous. Nous avons choisi de partager avec les lecteurs et les lectrices une expérience vécue par nos jeunes à Bamberg en Allemagne, à titre d’exemple.

En revivant les grands moments du colloque de mai dernier, il est facile de noter le développement soutenu des paroisses, à partir d’un petit noyau de sept paroisses à la création du diocèse en 1969, avec moins de 18 000 catholiques. Aujourd’hui le Diocèse en compte 25, avec deux fondations, avec  plus de 60 000 fidèles. Chaque paroisse est un lieu de communion et de mission qui témoigne de la vitalité du Diocèse. La célébration des fêtes patronales constitue un moment fort pour évaluer et pour célébrer tous les fruits que le Seigneur ne cesse de bénir.

Oui vraiment, Seigneur, fructifie les charismes que tu nous as confiés. Donne-nous de demeurer lumière au cœur du Sénégal !

+ Mgr André Guèye

Evêque de Thiès

 

 

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Vous pouvez réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée.