Ban_beforeheader_jub50

Gloire à Dieu par Notre-Dame de Mont Roland. Jubilé des 125 ans

Dans une messe solennelle de clôture en ce dimanche 26 mai 2019, Monseigneur André Guèye invite les paroissiens jubilaires à être des champions de la foi et les jeunes à cultiver les vertus ancestrales du Ndut.

Mont Roland a connu ce weekend la foule des grands jours : villageois, ressortissants, invités des autres paroisses du diocèse de Thiès et de Dakar, autorités… tous se sont rassemblés pour rendre grâce de tous les bienfaits, à commencer par le don de la foi depuis 125 ans.

Dans son homélie, Monseigneur André Guèye insiste sur la particularité de ce don extraordinaire : la dévotion mariale, d’où l’implantation  du sanctuaire marial diocésain sur cette colline du terroir ndut. Evoquer Mont Roland revient à clamer le « Magnificat » de Notre Dame de L’Assomption (cf. évangile du jour). C’est donc, dira l’Evêque, un héritage que nous tenons entre les mains et qui requiert le devoir grave de le gérer par un plus grand engagement aujourd’hui. C’est pourquoi, dans une communion filiale autour de Marie, nous manifestons notre profonde gratitude pour les bâtisseurs de cette église. Que Mont Roland soit au devant de la dévotion, de la prière, du chapelet car, par Marie, on atteint son Fils Jésus !

En commentant un extrait des Actes des Apôtres, Monseigneur recommande de veiller à la cohésion sociale, à la fraternité dans les familles, en Eglise, entre villages et entre les religions ; le débat sur la circoncision dans les premières communautés chrétiennes lui fait dire qu’il ne faut pas tout rejeter de nos us et coutumes, mais bannir tout ce qui nous empêche de bénéficier du salut du Christ et éviter tout ce qui peut ternir notre foi. Célébrer 125 ans recommande que notre vie soit conforme à la foi, à l’évangile dans ses devoirs et dans ses exigences.

S’adressant particulièrement aux jeunes atteints du syndrome de la ville, le Pasteur invite à un retour à la mentalité sérère ndut. Que le travail, la moralité, l’esprit non dépendant, l’ambition de réussir soient désormais érigés en règles de vie plutôt que de sombrer dans la facilité, la paresse, l’alcoolisme… A la jeunesse de Mont Roland de porter toujours le flambeau de la foi !

« La Mère de l’Eglise ne nous a pas oubliés, alors chantons avec elle le Magnificat ! » La belle chorale paroissiale a revisité le patrimoine culturel pour être à la hauteur de l’évènement et l’hymne du jubilé a permis à cette assemblée aux couleurs mariales  de communier dans la joie, par la danse et les applaudissements…

Pour le Curé, Abbé Gabriel Ciss, nous sommes ici réunis parce que l’aventure spirituelle continue depuis 125 ans ; une occasion de rendre hommage aux précurseurs, aux missionnaires, religieux et religieuses, catéchistes, grands-parents… Célébrer 125 ans, c’est, dira-t-il, se donner un nouvel élan et mettre le Christ au centre de nos vies, par l’intercession de Marie. Et l’abbé de remercier toutes les bonnes volontés qui ont contribué à la réussite de cette mémorable journée !

 En cette année jubilaire du diocèse, en cette fête des Mères, en ce 6ème anniversaire de l’ordination épiscopale de Mgr Gueye, rendons gloire à Dieu et que les grâces de cette célébration se répandent sur chaque fidèle, sur le diocèse et sur le pays !

Avant la bénédiction finale et en réponse à son Directeur de Cabinet Augustin Tine,  Monseigneur a demandé de prier pour le Président de la République et, plus que le désencombrement physique qu’il prône, il exhorte à un désencombrement moral et spirituel de nos vies.

Ave Maria, ora pro nobis !

 

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Vous pouvez réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée.