Récollection des étudiants deThiès à Fandène

Considérée comme la deuxième activité phare de la Coordination des Amicales des Etudiants Catholiques  (CAEC) dans le diocèse de Thiès, la récollection annuelle pendant le Temps de Carême a toujours été pour les étudiants catholiques une occasion de se retrouver et d’échanger sur des sujets portant sur la foi. La quatrième édition a eu lieu ce Dimanche 24 Mars à la paroisse Saint Marcel, en mémoire de Feu Michel Pascal Faye qui fut à la fois paroissien de Fandène et ancien membre engagé de la CAEC.

Ils étaient plus de deux cent étudiants à se réunir à la paroisse Saint Marcel de Fandène pour la quatrième édition de leur récollection annuelle. Cette année, le étudiants ont réfléchi sur le thème suivant : « Jeune chrétien, qu’as-tu fait de ton baptême ? » La récollection s’est déroulée en trois temps : la messe, l’enseignement et  le chapelet/adoration du Saint Sacrement.

La messe a été présidée par l’Abbé Charles Lwanga Dione et animée par la chorale de l’Université de Thiès en collaboration avec la chorale de l’UCAO/ISAE de Thiès. Tout au long de son homélie, l’Abbé Charles a insisté sur le fait que les humains cherchent toujours un coupable à leurs différents problèmes. Malheureusement, la plupart du temps, ils pensent que tout ce qui leur arrive de mal est une punition de Dieu. Cette mentalité, Jésus a essayé de la corriger en son temps, dit-il. Par ailleurs, l’Abbé a montré aux jeunes, par des exemples précis, que sur cette terre chacun est responsable de ses actes et ce qui nous  arrive en général est le résultat des actes que nous posons en amont.

Après la messe, les étudiants ont été très attentifs à l’enseignement. Abbé Ousario Gomis, l’Aumônier, a pris la parole pour introduire Abbé Charles Lwanga Dione, le conférencier. L’Aumônier en a profité pour remercier les accompagnateurs et les étudiants, particulièrement ceux de Bambey qui, chaque année, viennent en masse et à l’heure malgré la distance. Il a renouvelé son amour envers tous les étudiants et a terminé en adressant ses remerciements à l’Abbé Charles pour sa disponibilité à célébrer la messe et à animé la conférence.

Le conférencier a d’abord a commencé par définir ce qu’est la « jeunesse » et ce qu’elle n’est pas en s’inspirant du livre du Pape François, Dieu est jeune. Puis, il a expliqué l’expression « jeune chrétien » avant d’amener les jeunes à se poser des questions sur la manière dont ils sont en train d’entretenir leur baptême. L’Abbé a montré que le baptême lave du péché originel et fait des chrétiens des prêtres, des prophètes et des rois. Il en a appelé aussi à la responsabilité de certains parents qui considèrent le baptême comme un « fait culturel ». En effet, il y a des parents qui ne sauraient aisément répondre à la question : « Pourquoi baptisez-vous votre enfant ? ». Le conférencier a terminé en demandant à chaque étudiant de chercher à connaître la date de son baptême et d’en célébrer l’anniversaire ; de connaître son parrain et sa marraine, de mieux vivre les exigences du baptême.

L’enseignement fut suivi d’un débat durant lequel l’Abbé a répondu à quelques questions des étudiants. A la fin, la parole fut donnée au Président du Bureau de la Coordination pour les remerciements. La parole fut également donnée au Frère Conseiller Camille Mahoumba, à la Sœur Conseillère Suzanne Kény et à  Mme Marie Joséphine Mbaye, la maman de Michel Pascal Faye, dont le témoignage de foi a ému les étudiants. Une pause fut marquée pour le déjeuner.

Après le repas commun préparé par les femmes catholiques de Fandène, les étudiants ont rejoint  l’église où il y avait quelques paroissiens ainsi que les scouts adultes du diocèse venus eux aussi en récollection parallèlement. Ensemble, ils ont récité chapelet de la Divine Miséricorde et se sont recueillis pour l’adoration du Saint Sacrement pendant que se déroulait la Confession de certains étudiants.

La récollection a pris fin dans une belle ambiance de joie et de louange au Dieu « plein d’amour et  de  miséricorde, lent à la colère » Ps 102 (103).

 

La Commission Communication de la CAEC.

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Vous pouvez réagir à cet article