Forum national sur la Lettre pastorale des Évêques du Sénégal de 1994 : Le Comité de pilotage a été officiellement installé !

Le 20 février dernier, le Centre Abbé Jean Baptiste FAYE de THIÈS a abrité une rencontre importante du Comité de pilotage pour le Forum national commémorant le vingt-cinquième (25) anniversaire de la Lettre Pastorale des Évêques du Sénégal publiée le 20 novembre 1994.

Initialement prévu du 13 au 14 février dernier, le Forum a été reporté à cause de la situation pandémique qui prévaut dans le monde et dans notre pays, depuis maintenant un peu plus d’une année, limitant ainsi, avec les restrictions et les mesures étatiques et sanitaires, tous les grands rassemblements de personnes.

Pour rappel, mais aussi pour la petite histoire, le 20 novembre 1994, les Évêques du Sénégal, faisant suite à l’appel du 3 décembre 1993, avaient publié une Lettre pastorale intitulée « BÂTIR ENSEMBLE UN SÉNÉGAL DE JUSTICE ET DE PAIX ». Ce document était inspiré par la crise multidimensionnelle qui caractérisait alors le pays et dont les manifestations étaient perceptibles à plusieurs niveaux :

  • Au plan économique, avec des conséquences sociales perceptibles à travers l’expansion et l’aggravation de la pauvreté pour une partie très importante de la population, la croissance du chômage et de l’exode rural. 
  • Au plan social et moral, avec l’effritement des valeurs traditionnelles, suite à une baisse généralisée d’autorité et à l’abdication d’un bon nombre des concitoyens concernant l’exercice de leurs devoirs et  leurs responsabilités. 
  • Au plan religieux, avec le danger de dérapages vers l’intolérance et l’intégrisme, l’accentuation de l’exclusion des minorités et aussi des atteintes à la laïcité de l’État.

Et donc, selon les Évêques, les causes de ces maux, même si elles pouvaient être recherchées, en partie, hors de nos frontières, étaient imputables, pour une large part, à des failles dans différents domaines de la vie nationale.

Aussi, pour éradiquer ces maux, les Pasteurs invitaient-ils instamment l’ensemble des citoyens à « une véritable conversion de notre vie sociale »; à être des citoyens exemplaires, « voués, à tous les niveaux, à la promotion du bien commun »; à redonner à la famille, « la première école des vertus sociales nécessaires à toute société »  toute sa place dans sa tâche d’éducation civique; à faire bénéficier l’école d’une législation et d’une assistance financière adaptées; à faire du « respect mutuel et la recherche du bien commun « ,  les deux exigences le fondement de légitimité des partis politiques; et, enfin, dans le secteur économique, les Évêques avaient insisté sur la recherche de l’autosuffisance alimentaire, la production locale, le consommer local et le développement du marché intérieur.

Vingt cinq ans après cette fameuse Lettre Pastorale des Évêques du Sénégal, une analyse s’impose pour en évaluer l’impact :  les recommandations formulées ont-elles été réellement considérées dans les domaines respectifs? Est-ce que cette Lettre Pastorale a pu impulser cette « conversion » tant souhaitée au niveau individuel, communautaire, collectif et étatique ? La situation politique, économique et sociale du Sénégal actuel ne peut-elle pas aussi tirer profit et bénéfice des précieuses recommandations de cette Lettre ?

Autant de questions auxquelles le Forum souhaite trouver des réponses en évaluant l’impact et certainement, en actualisant les recommandations de ce document épiscopal pour pour un vrai développement du pays.

Une difficile, mais nécessaire tâche dont l’organisation a été confiée à un Comité de pilotage qui s’est déjà réuni plusieurs fois.

Ce dernier a été officiellement installé au cours de cette réunion du 20 février par Son Excellence, Monseigneur André GUÈYE, Évêque du Diocèse de THIÈS, au nom de ses Pairs, et se compose comme suit :

  • Président : Monsieur Léopold WADE
  • Secrétaire Générale : Madame Binette NDIAYE MBENGUE
  • Commission Administration et Finances : Abbés Épiphane MBENGUE
  • Commission Scientifique : Madame Ute BOCANDÉ
  • Commission Organisation : Monsieur Pierre Vincent FAYE
  • Commission Information et Communication : Monsieur François-Xavier THIAW
  • Commission nationale Justice et Paix : Abbé Alphonse SECK
  • Conférence épiscopale : Abbé Augustin THIAW

Déjà co-financé par l’État du SÉNÉGAL et des partenaires stratégiques, le Forum, qui attend pas moins de 200 participants, se tiendra dans la Capitale du Rail et va se dérouler autour de deux activités principales :

  • Une journée de réflexion  dans chacun des sept (7) Diocèses que compte le Sénégal
  • Un Forum national avec un panel de communications, des Ateliers ainsi qu’une plénière.

Y sont attendus, entre autres personnalités :

  • Le Chef de l’État ou sa Délégation
  • Le Nonce Apostolique
  • Les Représentants de l’Assemblée Nationale, du Conseil économique, social et environnemental (CESE), du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT) et du Haut Conseil du dialogue social (CHDS)
  • Des Autorités consulaires (Union Européenne, Allemagne, Suisse, Autriche, etc.)
  • Les Autorités administratives, politiques et religieuses de la région de Thiès.

Ci-après, un petit entretien sur le Forum avec Monsieur Léopold WADE, Président du Comité de pilotage nouvellement installé :

 

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.