Indulgence plénière pour « l’Année spéciale à Saint Joseph » : Monseigneur André GUÈYE publie une Note d’information…

Pour célébrer les 150 ans de la proclamation par le Pape Pie lX de Saint Joseph comme Patron de l’Église Universelle, le Pape François a consacré une Année spéciale à Saint Joseph : du 08 décembre 2020 au 08 décembre 2021; année durant laquelle, « chaque fidèle à son exemple puisse renforcer quotidiennement sa vie de foi dans l’accomplissement total de la volonté de Dieu ».

À cet effet, la Pénitencerie apostolique (qui est le premier des trois tribunaux de la Curie romaine ou Saint Siège), a émis un décret accordant l’lndulgence plénière à tous les fidèles, aux conditions habituelles.

Monseigneur André GUÈYE, afin de faire profiter de cette Grâce à tous ses Diocésains, vient de promulguer une Note d’information contenant les dispositions et les conditions de réception dans le Diocèse de THIÈS de « cette manifestation privilégiée de la Miséricorde divine » qu’est l’Indulgence.

Vous trouverez tous les détails ci-après.

Mais qu’est-ce qu’une Indulgence ? À quoi sert-elle ?

Pour en faciliter la compréhension, commençons par une petite parabole. C’est l’histoire d’un petit garçon. En jouant au ballon dans le jardin, il brise une vitre du voisin. Tout penaud, il sonne à la porte, demande pardon et promet de réparer. De fait il ramasse les bris de verre, mais ne peut remplacer la vitre tout seul…

C’est l’histoire de tout homme. Par son péché, il brise une « vitre ». Par la confession, il « demande pardon ». Par la pénitence sacramentelle, il commence à « réparer ». Mais il reste encore à « remplacer ce qui a été cassé » !

Dans sa Miséricorde, Dieu se plait à pardonner. Avec le concours du pénitent et le trésor spirituel de l’Église, constitué par les souffrances de la Passion de Jésus et les mérites des saints, ce qui a été abîmé ou détruit par le péché peut être réparé entièrement et rapidement : une indulgence plénière répare tout, une indulgence partielle répare en partie.

« Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé » (Jn 3,17) , c’est-à-dire pour que les hommes soient sauvés de leurs péchés. Ce salut, opéré par la Passion et la Résurrection de Jésus, est communiqué à chacun par la réception des trois sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation, eucharistie), par le sacrement de réconciliation (moyen ordinaire nécessaire pour être  sauvé des péchés graves commis après le baptême) et par l’ensemble de sa vie chrétienne.

Tout péché, même après avoir été pardonné dans le sacrement de réconciliation, entraîne une « peine » que le pécheur doit expier en ce monde ou dans l’autre pour que les effets de son péché soient totalement purifiés et que la communion de l’Église soit pleinement réparée.

Dans le mystère de la communion des saints, cette purification peut être obtenue plus rapidement par l’accomplissement d’une œuvre spirituelle déterminée par l’Autorité compétente de l’Église. On parle d’indulgence plénière ou partielle selon que l’œuvre accomplie permet d’obtenir une purification plénière ou partielle.

En plus de l’œuvre spirituelle déterminée par l’Autorité de l’Eglise, toute indulgence plénière nécessite trois (3) conditions particulières :

  • Exprimer son esprit de conversion par la réception du sacrement de réconciliation et l’exclusion de toute affection au péché
  • Recevoir la communion eucharistique
  • Prier aux intentions du Saint-Père (Notre Père, Je vous salue Marie, Je crois en Dieu), car c’est lui qui ouvre le trésor de la Miséricorde divine afin qu’elle nous touche ici et maintenant.

S’il manque l’une de ces 3 conditions, l’indulgence obtenue est seulement partielle.

D’autre part, les bienfaits de cette purification peuvent être appliqués à un défunt «par mode de suffrage», c’est-à-dire en offrant ces bienfaits à Dieu pour ce défunt.

Ainsi cette pratique est-elle une manière privilégiée de recevoir la Miséricorde divine, en stimulant la charité envers Dieu, l’Eglise et le prochain.

NOTE D’INFORMATION de Monseigneur André GUÈYE :

 

 

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.