L’Évêque de THIÈS présente ses voeux à ses diocésains…

2020 s’en est allée ! Vive 2021!

Une nouvelle année dans la vie et la mission de l’église diocésaine de THIÈS qui, comme tant d’autres Diocèses du SÉNÉGAL et du monde entier, a vécu une expérience bien douloureuse avec la présence de la COVID-19 qui a entraîné, l’an dernier, un véritable « séisme » dans la vie spirituelle des fidèles croyants : suspension des célébrations publiques, arrêt de tous les programmes et activités diocésains, paroissiaux et para-ecclésiaux, nouvelles formes de vécu de la foi… Autant de raisons et de bouleversements qui font que l’année 2020 restera, très certainement, tristement gravée dans la mémoire des uns et des autres, un souvenir dont la seule évocation créera peine et souffrance…

Aussi, c’est plein d’espoir et remplis d’espérance que les fidèles chrétiens, à l’instar des autres croyants du pays et d’ailleurs, sont entrés dans cette nouvelle année, 2021, priant vivement qu’elle soit nettement meilleure que la précédente.

Un souhait et une prière qui ont été aussi ceux de Monseigneur André GUÈYE, Évêque du Diocèse de THIÈS, qui a tenu, en cette fin de journée du 30 décembre, à présenté ses voeux lors d’une belle et priante cérémonie tenue dans sa Cathédrale, Sainte Anne.

En effet la célébration, qui a rassemblé autour du Pasteur toutes les composantes de la Famille diocésaine, a commencé par l’exposition et le salut au Saint Sacrement au cours desquels des Vêpres solennelles ont été chantées, animées par quelques Grands séminaristes et Prêtres de la paroisse.

Une introduction spirituelle qui sera suivie de deux principales allocutions : d’abord celle de Fidèle TCHANGAÏ, Coordonnateur de toutes les Amicales des Jeunes du Diocèse de Thiès et Porte-parole du jour de tous les Diocésains, et ensuite, celle de Monseigneur André GUÈYE en personne.

Monsieur THANGAÏ a ainsi exprimé, au nom de tous les fidèles et plus particulièrement des jeunes, sa profonde gratitude à l’Évêque pour sa grande sollicitude pastorale, avouant être bien conscient de l’intérêt qu’il accorde à la jeunesse de son Diocèse en lui témoignant sans cesse sa proximité bien paternelle.

Conscient également du sérieux manque d’emploi qui gangrène la jeunesse, le Porte-parole du jour a remercié Monseigneur André pour son dévouement à travers les différentes actions de formation entreprises par la Direction Diocésaine des Oeuvres afin de promouvoir l’esprit d’entrepreneuriat et offrir à la jeunesse les chances d’un lendemain meilleur.

Une vision que l’Autorité diocésaine a voulu aussi traduire avec le projet de construction de la Maison des Jeunes; un projet initié grâce au Partenariat avec l’Archidiocèse de Bamberg en Allemagne et que les jeunes ont très vivement salué, priant pour sa réalisation très prochaine.

Enfin, Monsieur THANGAÏ, au nom de toute la jeunesse du Diocèse et des Diocésains, a réitéré à leur Pasteur, leur souhait d’une bonne et heureuse année de 2021 sous le regard bienveillant de Dieu et de la Sainte Vierge Marie.

Prenant la parole à son tour, Monseigneur André GUÈYE, s’unissant au Pape François, a souligné, malgré les ravages de la COVID-19, que l’heure était « à l’action grâce au Dieu, Maître du temps et de l’histoire, de qui nous tenons la vie ».

Aussi s’est-il incliné devant la mémoire des disparus, invitant instamment les fidèles croyants à la prudence et au combat contre ce mal dévastateur : « la maladie est bel et bien là, ne la négligeons pas », martelait-il !

Un appel à la vigilance dans la foi et à l’abandon à Dieu que traduit parfaitement, toujours selon Monseigneur André GUÈYE, un passage de l’épître de Saint Jacques qu’il propose comme vade-mecum à tous ses Diocésains :« Vous maintenant, qui dites : Aujourd’hui ou demain nous irons dans telle ville, nous y passerons une année, nous trafiquerons, et nous gagnerons. Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain ! Car, qu’est-ce votre vie? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît. Vous devriez dire, au contraire : Si Dieu le veut, nous vivrons, et nous ferons ceci ou cela » (Jc 4 13-15).

Pour finir, le Pasteur de l’église de THIÈS a formulé à tous ses vœux les meilleurs, confiant les uns et les autres à la tendresse de la Vierge Marie, Notre-Dame de Mont-Rolland et à Sainte Anne.

Ci-joint, la vidéo de la célébration :

 

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.