Les Agents pastoraux du Diocèse de THIÈS ont tenu leur Assemblée générale…

C’était mercredi dernier, le 16 décembre.

Près de 90 Prêtres, Religieux et Laïques consacrées se sont retrouvés autour de l’Évêque, Monseigneur André GUÈYE, pour tenir leur traditionnelle Assemblée générale annuelle.

Une rencontre qui s’est déroulée au Centre diocésain Abbé Jean-Baptiste FAYE, sous le sceau de la bonne ambiance fraternelle des retrouvailles entre des personnes qui oeuvrent pour la même mission : annoncer, par toute leur vie et de par leurs différents engagements, la Bonne Nouvelle de l’Évangile. Comme le dira d’ailleurs, Monseigneur GUÈYE, « sans le Christ nous ne serions pas là, sans lui notre travail et notre vie n’ont pas de sens… »

Aussi, c’est tout naturellement par un temps d’adoration et de prière, dans l’Eglise-Cathédrale, que l’assemblée a débuté ses activités.

Dans son mot de bienvenue, Abbé Henri CISS, Curé de la Paroisse-Cathédrale et Vicaire Général, a salué cordialement la présence massive des agents pastoraux venus des quatre Doyennés du Diocèse.

Conscient du contexte difficile lié à la pandémie, ce dernier a vivement invité les agents à veiller au respect strict des mesures sanitaires et à prier pour que le Seigneur délivre le monde de cette maladie. Par ailleurs, Abbé Henri CISS a tenu a rappeler les objectifs de cette traditionnelle  « assemblée ordinaire » qui « est l’occasion d’un dialogue franc et ouvert avec l’Autorité diocésaine sur tous les enjeux pastoraux du moment et les préoccupations des uns et des autres. C’est donc un moment de débat démocratique dans la vérité et la charité.» En plus, cette rencontre est aussi un moment d’accueil et d’intégration des nouveaux Agents pastoraux : Prêtres, Religieux, Diacres en mission dans le diocèse, ainsi que les Séminaristes stagiaires.

En outre, le Vicaire Général, par la même occasion, est revenu sur la célébration de l’Année jubilaire du Diocèse pour remercier tous les diocésains pour leur engagement et leur forte mobilisation lors de la préparation et tout au long du déroulement des festivités liées à cet évènement de grâce, invitant les uns et les autres à continuer d’en tirer les fruits.

Toujours dans la dynamique de l’année Jubilaire d’or du diocèse, « âge de la pleine maturité », Monsieur l’Abbé a tenu à informer qu’une monographie a été réalisée sur le Diocèse, relatant l’historique des Paroisses et de toutes les Congrégations en mission dans le Diocèse de Thiès. 

Pour finir, il a communiqué quelques informations importantes, entre autres : la bénédiction du dispensaire de l’hôpital Saint Jean de Dieu qui vient de faire peau neuve, et qui a acquis de nouveaux appareils modernes (un scanner, un appareil radiographique pour la mammographie et une nouvelle table de radiographie) et le report du traditionnel dîner diocésain.

Pour sa part, Monseigneur André  GUÈYE, après avoir souhaité à tous la bienvenue et formulé des voeux de bonne santé et de réussite dans les divers engagements des uns et des autres, a invité les Agents pastoraux à prendre davantage conscience de la mission  qui est une œuvre qui incombe tous, à savoir que « la mission nous est commune au sein d’une même Église particulière ».

Aussi, selon l’Évêque, le temps  consacré au Seigneur et au prochain n’est en rien une perte. Au contraire ! C’est quelque chose qui montre en quelque sorte la crédibilité de l’engagement du missionnaire dans sa terre de mission. Voilà pourquoi, selon le Pasteur, il est  assez contradictoire d’accepter ou d’être en mission dans un diocèse et de choisir de ne jamais répondre aux appels du Diocèse.

Abordant la question du Plan pastoral diocésain, l’Autorité diocésaine a rappelé à l’auditoire que le slogan « Anddä, téew, joxe » (être ensemble, participer et contribuer), qui occupe une place importante dans le Plan pastoral, engage également tous les Agents pastoraux. D’où l’importance, selon toujours Monseigneur GUÈYE, de réviser et travailler ce plan en équipe ou en communauté afin d’en tirer des plans pastoraux paroissiaux. En effet pour lui,« on ne peut pas ignorer le Plan pastoral diocésain dans les activités paroissiales, car il y a beaucoup de point à exploiter ».

Sur la brûlante question de la pandémie du Covid-19, qui a connu une résurgence ces dernières semaines, le Pasteur de l’église de Thiès a invité les Agents pastoraux « à observer les mesures sanitaires et à les faire observer ». À cet effet, il a loué le formidable travail abattu par Service Diocésain de la Communication (SeDiCom-THIÈS) qui a nourri la foi des fidèles d’ici et ailleurs, souhaitant vivement « que nous n’arrivions plus à la suspension du culte publique  » et exhortant  les uns et les autres à rester toujours en parfaite communion ecclésiale avec la Province ecclésiastique de Dakar par rapport aux directives et recommandations édictées.

Enfin, Monseigneur André a demandé aux Agents pastoraux de bien exploiter la Lettre pastorale N°7 qu’il a publiée et de mettre en œuvre les points d’insistance, félicitant chaleureusement le Doyenné Nord qui a déjà amorcé une réflexion lors de leur récente rencontre à laquelle il avait pris part.

Par ailleurs, l’Évêque a porté à la connaissance de tous, la mise en place d’une Cellule d’écoute relative aux abus sexuels afin de répondre concrètement à la demande du Pape François. Cette instance, qui a pour Responsable l’Abbé Vincent SÈNE, Curé de Bambey, déploiera son programme dans les mois à venir.

À la fin de ces différentes allocutions, place fut faite à la présentation des nouveaux Agents pastoraux et à un débat ouvert à toute l’assemblée.

À la reprise de la séance après une pause d’un quart d’heure, le Vicaire Général, Abbé Henri CISS, a livré le rapport de la réflexion de l’équipe pastorale de Sainte Anne sur la gestion paroissiale de la pandémie. Bien que des difficultés aient été notées, et pas des moindres, le Curé a tenu toutefois à relever les « avantages » et « bons côtés  » de ce temps de pandémie sur le plan économique, spirituel, humain et social, en plus des acquis et des leçons à en tirer pour un meilleur vécu pastoral aujourd’hui et dans l’avenir.

D’autres membres de l’assemblée prendront aussi la parole pour partager leurs expériences pastorales durant ces durs moments d’épreuve occasionnés par le Covid-19 et ses nombreuses et douloureuses conséquences.

La séance pouvait alors être levée avant de rejoindre l’ombre bienfaisante des arbres du centre Abbé Jean Baptiste FAYE pour partager, dans la joie et une ardeur pastorale renouvelée, le repas de la fraternité et reprendre les chemins de la mission.

 

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.