Les Évêques de la Conférence épiscopale ont tenu leurs assises en Mauritanie…

Tous les ans, les Évêques de la Conférence épiscopale se réunissent pour échanger et discuter entre eux pendant quelques jours.

Pour la petite histoire, cette Structure, qui regroupe en son sein les Évêques des quatre Nations du Sénégal, de la Mauritanie, de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert, a principalement pour but, selon ses statuts, de favoriser « l’union permanente des Évêques des différentes Églises particulières qui sont dans ces territoires de nations différentes (…) afin de « mieux promouvoir le bien que l’Église offre aux hommes, surtout par les formes et moyens d’apostolat adaptés de façon appropriée aux circonstances de temps et de lieux, selon le droit » (Can. 447). Les Évêques traitent de questions doctrinales, pastorales et assument les décisions juridiques et législatives. » (Art1)

Cette année, la Session ordinaire de la Conférence épiscopale s’est tenue dans la République Islamique de Mauritanie, du 09 au 15 novembre dernier. Les Évêques ont été accueillis par leur frère, Monseigneur Martin HAPPE, qui fêtait par la même occasion, ses 25 ans d’épiscopat à la tête de l’unique Diocèse que compte le pays.

Ouverte, comme d’habitude, par une journée de récollection, sous le thème « la Mission des Apôtres et de leurs successeurs « , l’assemblée a pu ainsi aborder plusieurs sujets et questions ici résumés :

  • La rédaction de la traditionnelle Exhortation pour le Carême. Aussi, pour l’année 2021, leur message porte sur le thème suivant : « Saint Joseph, Protecteur de la Sainte Famille et Modèle de la vie chrétienne ». Un thème que leur a inspiré la célébration, dès ce 08 décembre 2020, de l’année Jubilaire des 150 ans de la promulgation de Saint Joseph, comme Saint Patron de l’Église et Protecteur de nos familles, par le Pape Pie IX (08 décembre 1870 – 08 décembre 2020).              Par ailleurs, en choisissant ce thème, « ils ciblent particulièrement les catholiques hommes, les invitant, à la suite de Saint Joseph, à se rendre toujours disponibles à Dieu pour le service de l’Église et de l’humanité ».
  • La situation sur l’état d’avancement du projet d’implantation de l’Unité Universitaire à Ziguinchor (UUZ) de l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO) qui vient d’avoir un nouveau Recteur en la personne de l’Abbé Augustin Simel NDIAYE, du Clergé diocésain de DAKAR et ancien Recteur du Grand Séminaire LIBERMANN de Sébikhotane.

     

  • L’élection d’un nouveau bureau pour un mandat de trois ans (2020-2023) ainsi composée :

    – Président : Son Éminence Arlindo Cardinal GOMES FURTADO, Évêque de Santiago, au Cap-Vert

    – 1er Vice-Président: Son Excellence Mgr Paul Abel MAMBA, Évêque de Ziguinchor, au Sénégal

    – 2ème Vice-Président : Son Excellence Mgr André GUEYE, Évêque de Thiès, au Sénégal.

     

 

Toujours au cours de leurs assises, les Pasteur ont pu rencontrer Monsieur Gabriel HATTI, membre de la Communauté Catholique de Nouakchott et Président de Caritas MONA (Région Moyen Orient Nord-Afrique), pour un partage sur son expérience, comme témoin de la foi chrétienne en République Islamique.

Par ailleurs, au vu de l’actualité et des événements que vivent les populations des différents Diocèses, et dans un souci constant de communion et de sollicitude pastorale envers elles, les Évêques ont aussi émis plusieurs appels :

  • Face au drame de l’émigration irrégulière, ils « compatissent à la douleur des familles éplorées » et  invitent « les différents gouvernants à poursuivre les initiatives entreprises pour leur apporter des solutions satisfaisantes ».
  • Devant la « montée progressive d’une violence multiforme, due parfois à des idéologies qui prônent l’exclusion et l’intolérance basées sur la religion, l’origine, la culture, l’ethnie ou l’appartenance politique », ils interpellent les populations à plus d’ouverture, de tolérance, de dialogue ainsi que les autorités, à la vigilance et à la promotion de la justice, de l’équité, de la paix et de la cohésion sociale.
  • Enfin, ils exhortent les populations faire preuve de prudence et de persévérance devant la persistance de la pandémie du COVID-19 et saluent les nombreuses et salutaires initiatives déployées par la Caritas et de ses Partenaires afin d’assister les populations les plus vulnérables.

Vous pouvez retrouver l’intégralité du Communiqué en cliquant sur le lien ci-après.

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.