L’Église du Sénégal rouvre ses portes au culte public…

« Nous, vos Pères Évêques du Sénégal (…), sommes favorables, à partir du 1er novembre 2020, à la reprise progressive du Culte dans nos Diocèses… »

Voilà, dans toute sa quintessence, le coeur du message que vient de délivré Son Excellence, Monseigneur Benjamin NDIAYE, Archevêque Métropolitain de Dakar.

Le Porte-parole du jour, dans ce Neuvième Communiqué, après avoir rappeler les différentes décisions prises par la Province ecclésiastique depuis l’apparition de la pandémie du COVID-19, a, au nom de ses pairs, autorisé la reprise du Culte ouvert au public.

Une reprise qui, cependant, devra se faire, toujours selon Monseigneur Benjamin, « suivant l’appréciation des pasteurs du lieu et des conditions de faisabilité ».

Aussi, les Évêques, après mûres considérations et consultations, et « devant la faim de l’Eucharistie qu’éprouvent les fidèles », invitent à « vivre dans le strict respect des normes sanitaires édictées par les services compétents » et à observer les différentes dispositions que voici :

  • La limitation du nombre des participants aux Offices liturgiques
  • Le respect de la distanciation physique
  • La mise en place d’un dispositif de lavage des mains au savon ou au gel hydro alcoolique
  • Le port obligatoire du masque
  • Les modalités d’hygiène pour l’offrande de la quête
  • La désinfection des lieux, avant et après chaque célébration
  • Le respect des consignes données par les membres du service d’ordre, lors des célébrations, à l’entrée des églises, comme à l’intérieur, et à la sortie

Des mesures que les prêtres et leurs Conseils veilleront, toujours, selon les Évêques du Sénégal, à faire observer et à diligenter, en démultipliant les messes, « surtout dominicales, pour offrir à beaucoup plus de fidèles, la possibilité de participer à la Sainte Eucharistie, tout en évitant les grandes affluences ».

Une nouvelle qui était beaucoup attendue par les fidèles chrétiens et qui s’est vite propagée à travers la magie des réseaux sociaux et des médias.

Vous pouvez retrouver l’intégralité du Communiqué N°9 en cliquant ci-après :

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.