La Coordination diocésaine des Jeunes de Thiès (CDJ) a été mise en place…

Depuis des années, la Direction diocésaine des Œuvres cherchait résolument à mettre sur pied une Coordination diocésaine des jeunes (CDJ). Le CDJ serait ainsi un organe de concertation entre la Direction des Œuvres et les jeunes pour un Apostolat plus organisé et plus dynamique. C’est désormais chose faite !

En effet, tous les membres des bureaux des jeunes des quatre doyennés ainsi que les aumôniers décanaux se sont réunis, le samedi 11 janvier dernier à Keur Moussa, au siège de l’Association Services Eglise du Sénégal (ASES) pour mettre en place ce projet diocésain et élire le bureau qui devra en assurer les destinées.

Avant les élections une formation sur le leadership a été donnée à tous les participants.

Selon les animateurs de cette formation, M. Guénolé Gabriel THIAW et M. Mamby Ferdinand NDOYE,

diriger demande un esprit de leader !

Pour développer ses aptitudes comme leader, il faut de la sensibilité, de l’humilité et de l’amour.

Ainsi, le leadership peut être définit comme un :

  • Type dinfluence interpersonnelle par laquelle un individu amène un autre individu ou un groupe à sacquitter volontairement de la tâche qu’il veut voir menée à bien.

Par ailleurs, le leadership s’intéresse aussi à la problématique du commandement ou les différents styles de leadership. Aussi deux notions essentielles doivent être prises en compte par le leader : autorité et pouvoir. Selon Max Weber l’autorité, c’est l’aptitude à imposer l’obéissance, alors que le pouvoir est la capacité légale détenue par le propriétaire.

Le commandement renvoie à la notion de pouvoir. Et tout pouvoir implique une subordination donc une dépendance. Les attributs du pouvoir seraient vains s’ils ne sont pas reconnus. Et, c’est de cette reconnaissance que naît l’autorité.

Il y a beaucoup de style de leadership de groupe. Le leader peut être: autoritaire, paternaliste, démocratique, collégial, permissif (Laisser-faire). Le style démocratique (ou participatif) est avéré être plus adéquat dans l’accompagnement des groupes de jeunes. Cependant, il est important de noter que ces styles sont contingents ; c’est à dire dépendent des circonstances.

Il n’est pas conseillé d’utiliser le style « Laisser-faire », car il ne donne pas de résultat positif. Ici, le leader se désintéresse du travail à accomplir et de ses subordonnés. Il renonce à ses responsabilités; c’est pourquoi de nombreux chercheurs affirment que c’est un « anti leader », car il n’influe en rien sur le comportement de ses subalternes.

Comment développer son Leadership ?

Cinq étapes sont à ce niveau essentiels à mettre en pratique :

  • Savoir quel type de leader on est
  • S’appuyer sur ses points forts
  • Communiquer de façon adaptée
  • Le leader mobilise et reconnaît 
  • Entretenir le rêve et être un modèle 

Pourquoi le Leader doit être un exemple?

Le comportement du leader influe non seulement sur la façon dont son équipe réagit par rapport à lui, mais aussi sur la façon dont elle agit.

C’est important tout ce que vous faites en tant que personne et leader car les membres du groupe ont tendance à vous prendre comme modèle.

C’est dans ce sens que Albert Schweitzer soutient que : « L’exemple n’est pas le seul moyen d’influencer les autres, c’est l’unique ».

Quelques capacités à développer auprès des leaders

  • Gestion intelligente des succès et des échecs 
  • Aptitude à gérer un climat de confiance et de saine émulation 
  • Faculté de gérer l’imprévu en sachant tirer un avantage concurrentiel 
  • Se donner du temps, planifier à l’avance, pour la réflexion et les idées

Mais quelle que soit sa place dans l’organisation ou son titre, celui qui veut devenir un vrai leader doit se mettre au service des autre. UN LEADER NE DIRIGE PAS, IL REND SERVICE.

Après ce riche entretien, les participants ont procédé à la mise en place du nouveau bureau de la Coordination qui aura en charge de conduire, désormais, les destinées de la jeunesse catholique du Diocèse de Thiès.

En voici la composition :

  • Président : Fidèle TCHANGAI, paroisse Sainte Croix de Bambey (D. BAOL)
  • Vice-Présidente : Françoise Nicole FAYE, paroisse Saint Augustin de Baback (D. JOBASS)
  • Secrétaire Générale : Rose Marie Awa NDIONE, paroisse Saint Joseph de Peykouck (D. URBAIN)
  • Secrétaire-Adjointe : Virginie Hélène TINE, paroisse Saint Julien Eymard de Koudiadiène (D. NORD)
  • Trésorier : Augustin Félix MBENGUE, paroisse Notre-Dame de Mont-Rolland (D. NORD)
  • Commissaire aux comptes : Florentin DIONE, paroisse Saint François-Xavier de Pout (D. URBAIN)
  • Président Com. Organisation : Fiacre NDIONE, paroisse Saint Joseph de Peykouck, (D. URBAIN)
  • Adjoint P. Com. Organisation : Maurice Diégane NIANG, paroisse Notre-Dame des Victoires de Diourbel (D. BAOL)

Plein succès à ces leaders et longue vie à la Coordination diocésaine des jeunes de Thiès !

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.