La Fidélité au coeur du Jubilé

Ils étaient des dizaines de milliers de personnes à prendre part, ce dimanche 17 novembre, à la messe de clôture du jubilé d’or du diocèse de Thiès ouvert le dimanche 3 février 2019. L’école Daniel Brottier a encore refusé du monde venu d'un peu partout : du diocèse de Thiès, du Sénégal et de l’étranger. Devant ce beau monde, Mgr andré Gueye a dit toute sa joie de pasteur rassembleur et son souci pour la continuation de la mission. Au coeur du jubilé, la fidélité

Au début de la messe de clôture du jubilé d’or du diocèse, l’assemblée a écouté religieusement tour à tour les messages des représentants de :

  • Son Eminence Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples (Rome)
  • Son Excellence Mgr Ludwick Schick, Évêque de Bamberg (Allemagne)
  • Son Excellence Mr Vincent Jordy, Évêque de Saint Claude/Jura (France)
  • Son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal.

Au cours de l’homélie, Mgr André Gueye a rappelé l’importance, non pas mythique mais historique et même théologique, du lieu de célébration de la messe qui pouvait contenir tant de personnes. En effet, c’est dans l’école Daniel Brottier que Mgr François-Xavier Dione, Mgr Jacques Sarr et Mgr André Gueye ont tous été ordonnés évêques.

Pour l’actuel évêque de Thiès, célébrer le jubilé des 50 ans du Diocèse (1969-2019), c’est célébrer la fidélité (takkute). C’est ainsi que ce mot était comme un leitmotiv et a été décliné en trois temps :

  • D’abord la fidélité à Dieu contre toute tentation d’apostasie : Mgr André Gueye a fait chanter la chorale ce beau  chant du Caabi aljana qui rappelle les promesses baptismales (Ndig’u Batisé ba) comme pour « replonger dans les eaux pures du baptême» les Chrétiens et susciter en eux « la nostalgie de l’avenir ».
  • Ensuite la fidélité à l’Eglise : marcher-ensemble dans la  communion, répondre présent aux appels de l’Eglise et faire preuve de générosité (and, teew, joxe) sont les trois niveaux d’engagement sur lesquels l’évêque a insisté en rappelant aux fidèles le Plan d’action pastoral diocésain en cours.
  • Enfin la fidélité à la Mission : le diocèse de Thiès est connu pour son dynamisme missionnaire mais aussi à travers ses nombreuses structures de Pastorale sociale. Caurie-Micro-Finance, les Dispensaires, les Centres de santé, l’Hôpital saint Jean de Dieu, la Caritas… sont autant de lieux qui rendent compte de la dimension éthique et sociale de l’Evangile. Etant donné que l’Evangile doit être une bonne nouvelle pour ceux qui l’annoncent comme pour ceux qui le reçoivent, Mgr André Gueye a demandé aux diocésains d’avoir le souci des pauvres.

Un autre souci de l’Eglise à Thiès est le dialogue entre les Chrétiens et les Musulmans. C’est pourquoi l’évêque est revenu sur le deuxième colloque organisé dans ce sens durant la semaine de clôture du jubilé e qui avait pour thème : « Diocèse de Thiès, terre de dialogue islamo-chrétien ».

A la fin de la messe, a été lu le Communiqué de Presse de la Conférence des évêques (du Sénégal, de la Mauritanie, du Cap Vert et de la Guinée-Bissau) qui finissaient ce dimanche leur Session ordinaire à Thiès.

Une kyrielle de remerciements adressés à tous, et une note de louange à Dieu, Te Deum, a précédé la bénédiction solennelle finale de la messe de clôture du jubilé.

La clôture du jubilé marque une nouvelle étape dans la Mission. Le diocèse de Thiès croît d’année en année et le Seigneur continue sans cesse de lui accorder ses grâces. D’où, pour rappel et pour l’histoire, le thème du jubilé d’or : « Proclamez une année de grâces dans le Seigneur » (Is 61,22). Cette année, ces grâces peuvent aussi être mesurées particulièrement à l’aune du nombre de cinq prêtres qui viennent d’être ordonnés et qui sont appelés à juste titre les « prêtres jubilaires ».

Plaise à Dieu de conduire le diocèse de Thiès à son prochain jubilé et encore à l‘école Daniel Brottier !

 

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.