Ban_beforeheader_jub50

« Pourquoi tant d’enfants dans les rues de la ville ? »

C'est la question à laquelle l'Eglise a voulu donner une réponse concrète en proposant le parrainage. 20 ans après, l'effectif des parrainages a atteint 952 enfants. Retour sur les origines des parrainages dans le Diocèse de Thiès avec Abbé Ewald Thoma et la KLB (MARCS) Bamberg.

C’était en novembre 1999. J’étais allé avec une délégation de la KLB-Bamberg dans le Diocèse de Thiès. Au cours d’une promenade avec l’Abbé Ambroise Tine à travers la ville – près de la Cathédrale Sainte Anne – je m’interrogeais sur la présence de nombreux enfants dans les rues de la ville.

J’avais demandé à Ambroise : « Auriez-vous des vacances ?». Ambroise : « Non ». J’avais relancé : « Auriez-vous un jour de fête – ou bien les enfants auraient-ils obtenu un jour férié ou une permanence ? ». Ambroise : « Non ». J’avais voulu percé le secret : « Mais pourquoi tant d’enfants dans les rues de la ville ? » Ambroise avait appelé un enfant et me l’avait présenté en disant : « Si tu prends en charge la scolarité de cet enfant, il pourra aller à l’école, car c’est sûr qu’il veut aussi ». Il avait demandé à l’enfant, s’il le voulait, et d’un signe de tête sans équivoque, l’enfant avait répondu affirmativement. Et, j’avais aussitôt accepté de prendre la mission et de l’amplifier.

En effet, dans toutes mes rencontres et communications comme Aumônier diocésain de la KLB sur toute l’étendue du territoire de l’Archidiocèse, j’avais, fortement, sensibilisé sur l’importance du parrainage et nous avions eu, à la première année, plus de 50 enfants parrainés.

Dans ce sillage, Madame Cäcilia (Cilli) KAGER avait pris en charge l’administration des parrainages et les correspondances avec les Autorités de Thiès. En 20 ans, l’effectif des parrainages a atteint 952 enfants de la Garderie, du Primaire et du Secondaire. Aujourd’hui, nous avons, aussi, institué les Parrainages entre les Garderies et les Ecoles primaires.

Moi-même, j’ai accompagné, en 1999, mon premier Filleul – Léopold – pendant 7 ans, de l’école primaire au secondaire. Malheureusement, le 3 janvier 2006, il avait été rappelé à Dieu à la suite d’un paludisme. Aujourd’hui, j’accompagne 3 enfants parrainés.

J’espère, qu’ils auront, avec la possibilité de fréquenter l’école, une réelle chance pour un emploi et un avenir plus sûr.

Puisse Dieu les accompagner avec sa bénédiction.

 

Abbé Ewald Thoma
(Traduit de l’allemand par Abbé Epiphane Maissa Mbengue)

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Vous pouvez réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée.