Ban_beforeheader_jub50

On a de l’eau ! On a de l’eau !

C’est le cri de joie des élèves du privé catholique de Baback à l’occasion, ce jeudi 21 mars 2019, de l’inauguration du forage de leur école, ouvrage financé par l’ONG allemande Hilfe für Sénégal.

A l’entrée de ce village sérère, un accueil très chaleureux et coloré a été réservé à Monseigneur André Gueye, à l’Ambassadeur d’Allemagne, au personnel de la DIDEC (Direction diocésaine de l’enseignement catholique), aux autorités locales et à de nombreux autres invités ; pour marquer cette joie immense, toute la population de Baback s’est mobilisée et a offert à l’assistance plusieurs facettes culturelles du terroir : sortie de masques avec un groupe encadré de jeunes initiés, danses traditionnelles et rituelles avec les femmes, prestation des majorettes de l’école, bref tout a été mis en œuvre pour exprimer à l’ONG Hilfe für Senegal son soulagement devant le lancinant problème d’eau dans le Diobass.

Un sketch des élèves renseigne d’ailleurs largement sur le calvaire des femmes pour venir à bout des taches ménagères, le liquide précieux étant devenu une denrée rare même dans les écoles ; dans le discours de leur représentant, ils n’ont pas manqué de magnifier ce joyau qui leur a été offert et qui leur permet désormais de s’activer dans le maraîchage et de faire de leur école un espace vert. Aussi bien le Président des parents d’élèves, le Directeur de l’école, le représentant du Directeur de l’enseignement que celui de l’Inspection d’Académie de Thiès, tous sont unanimes à souhaiter un impact réel de ce forage sur les conditions d’études et de rendement de ces jeunes bénéficiaires. Dans ces différentes allocutions, le concept d’école verte est apparu dans sa triple dimension environnementale, nutritionnelle et pédagogique ; son Excellence l’Ambassadeur d’Allemagne trouve d’ailleurs que ce jardin scolaire symbolise l’amitié entre les deux pays et a insisté sur la place des légumes dans l’alimentation, sous estimée, des enfants.

Il faut souligner que ce forage d’un coût de 18 millions de Cfa, implanté dans l’enceinte de l’école privée catholique de Baback, en sus du jardin qui a déjà démarré, viendra également en appoint dans l’approvisionnement en eau de ce grand village ; appuyée par 13 clubs de l’organisation internationale de femmes « Soroptimistes » pour la collecte de fonds, l’ONG Hilfe für Senegal fait ainsi un pas de plus dans son engagement, depuis trente ans, pour le développement du Sénégal des profondeurs. Elle s’active entre autres dans les domaines de la santé (postes de santé), de l’éducation (construction d’écoles et parrainage de 450 enfants avec la DIDEC), de l’hydraulique (puits et forages)…C’est ce travail abattu avec beaucoup d’abnégation et de sacrifices personnels que Monseigneur André Gueye a voulu magnifier ; après avoir laissé parler leur cœur à l’endroit des bienfaiteurs, il a invité tous les villageois à prendre soin de cet ouvrage en toute responsabilité, qu’ils le considèrent comme un bien commun et par conséquent comme une source de paix et de fraternité. S’adressant à la délégation allemande, il souhaite que ce projet de Baback fasse tâche d’huile pour les autres écoles du diocèse. Auparavant, en début de cérémonie, il a été procédé à la montée des couleurs et à l’exécution des hymnes nationaux, à la découverte et à la bénédiction de la stèle commémorative de ce fructueux partenariat entre les deux pays.

  • Palodial59@gmail.com
Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Vous pouvez réagir à cet article