Premiers Vœux temporaires à Thiès

La Congrégation des Sœurs de Saint Charles est née en Lorraine  à Nancy en 1652. La Lorraine vivait dans une très grande misère à cause surtout de la guerre de  Trente ans. Touché par la détresse de la population, un laïc avocat, Joseph Chauvenel, a fondé une maison de charité avec quelques femmes pour l’aider. En 1679, les quatre premières sœurs prononcent le vœu de charité ; elles s’engagent  devant Dieu à vivre et à mourir par charité.

Peu à peu, la société s’agrandit et on fonde de nouvelles communautés en Lorraine. Mais aussi à l’étranger, en Allemagne, en Bohême et plus tard en Pologne et en Autriche. Les premières Sœurs sont placées sous le patronage de la Sainte Famille. Mais, parce qu’elles habitent et travaillent à l’hôpital saint Charles, les gens prennent l’habitude de les appeler Sœurs de Saint Charles.

La Congrégation, en réponse au Pape Pie XII, vient s’implanter au Sénégal, en Casamance ; d’abord à Kolda en 1957 puis à Vélingara en 1958. En 2000 a eu lieu la Profession temporaire des deux premières Sœurs sénégalaises. Pour favoriser la formation des jeunes Sœurs, la Congrégation ouvre une communauté à Thiès en 2001 sur la paroisse Marie Reine de l’Univers. En 2017 le noviciat fut ouvert à la paroisse Jésus Bon Pasteur.

Le Samedi 08 Décembre 2018, nous avons vécu dans la joie et l’action de grâce l’engagement temporaire de Sœur Claudia, Sœur Inès, originaires du Congo Brazzaville et de Sœur Joséphine, sénégalaise. Au-cours de l’Eucharistie en l’église de la paroisse Marie Reine de l’Univers présidée par l’Abbé Henri Cisse Vicaire général, les Sœurs s’engagent devant Dieu et devant l’Eglise à vivre les Vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance selon les constitutions de la Congrégation. Elles s’engagent aussi à vivre en communauté au service de Dieu, des pauvres et des malades.

Au Sénégal, les Sœurs de Saint Charles se dévouent dans le monde de la santé (dispensaire, CREN centre de récupération nutritionnelle), dans l’enseignement (jardins d’enfants) et dans la vie paroissiale (catéchèse, mouvements d’Action catholique, animation liturgique) .

Pour nos trois professes, nous faisons nôtre le désir exprimé par l’Abbé Henri Cisse dans son homélie : « puissiez- vous tout au long de votre vie prendre la Vierge Marie comme modèle mais aussi vous réfugier sous son aile protectrice pour qu’elle guide vos pas et vous obtienne de son Fils les grâces dont vous avez besoin pour une vie consacrée joyeuse et féconde. Bonne route et bon courage avec la grâce de Dieu ».

vous pourriez aussi aimer

Vous pouvez réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée.