Pèlerinage national des familles à Popenguine

Les Equipes Notre-Dame ont organisé le Pèlerinage national des familles au sanctuaire marial de Popenguine. Cette 13ème Edition avait pour thème : "La famille, Communauté évangélisée et évangélisatrice". Le Dimanche 16 Décembre 2018, 3ème du Temps de l'Avent, est aussi appelé Dimanche de la joie. D'où l'exhortation de Mgr André GUEYE à la joie mais aussi à la solidarité. Voici un extrait de son homélie.

Vous avez déjà eu un enseignement sur le thème du pèlerinage. Je n’y reviens pas dans cette homélie. Je veux seulement avec vous, recueillir le message que la parole du Seigneur nous adresse en ce 3ème dimanche de l’Avent. Ce message est une invitation à entrer, à demeurer dans la joie du Seigneur. C’est l’appel à la joie qui retentit dès l’antienne du début de la messe qui reprend l’exhortation de Saint Paul aux Philippiens : « Soyez dans la joie du Seigneur, soyez toujours dans la joie, le Seigneur est proche ».

Que signifie cette joie ? Quelle est cette joie ? Les réponses possibles sont nombreuses, mais fondamentalement une suffit : c’est la joie de l’Evangile, comme le Pape François l’a très bien exprimé dans son Exhortation apostolique EG : « la joie de l’Evangile remplit le cœur et la vie de tous ceux qui rencontrent le Christ ». C’est pourquoi, le temps de l’Avent, nous invite à renouveler cette joie dans nos cœurs, par la rencontre personnelle avec le Christ, aujourd’hui, pour pouvoir célébrer le mystère même de cette rencontre à Noel.

Chers pèlerins, cette occasion de rencontrer le Christ vous est offerte aujourd’hui, personnellement certes, mais encore plus, en temps que familles, car vous voulez prendre davantage conscience que Jésus est au milieu de vos familles, que c’est sa parole, l’évangile qui est le socle de vos familles, familles évangélisées. Pour entrer et demeurer dans la joie, laissez-vous donc renouveler par l’évangile. C’est dans ce sens que le Pape a adressé l’exhortation Amoris laetitia (la joie de l’amour) à toutes les familles, pour dire que c’est la joie qui caractérise l’amour, car il s’agit de vivre l’évangile de l’amour, la bonne nouvelle de l’amour.

Frères et sœurs, Dieu est en nous, en nos familles, quelles qu’elles soient, Dieu est proche de nos familles. Et si nous ne sentons pas sa présence et la joie de l’amour qui nous unit dans notre famille, c’est parce que nous cheminons souvent sans lui, et alors les épreuves nous sont insupportables et insurmontables. Aujourd’hui, le prophète le redit à chacun et à chacune, à nos familles : Ne crains pas Sion, Ne crains pas Jean, ne crains pas Jeanne, ne crains pas famille Sarr, Diouf, Sène… et chacun peut mettre le nom de sa famille ; ne crains pas, ne laisse pas tes mains défaillir, reprends courage, le Seigneur est en toi. C’est pour cette raison que Saint Paul rassure ses chrétiens et bien sûr chacun et chacune de nous et nos familles : « Ne soyez inquiets de rien, mais en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes ». Eh oui, nous avons des demandes à présenter au Seigneur, mais avant tout, rendons grâce.

Que devons-nous faire ? La réponse de Jean Baptiste peut être aussi un programme à vivre dans nos familles : le partage, la solidarité, la justice dans l’accomplissement de nos devoirs respectifs, le refus de la violence et de la diffamation. C’est aussi un programme à vivre entre les familles. C’est cela tout le chantier apostolique des Equipes Notre-Dame.

Frères et sœurs, chères familles, que la Vierge Marie, fille de Sion, celle qui a porté à l’humanité la joie du salut, qu’elle soutienne nos résolutions pour exprimer notre conversion ; qu’il nous aide à vivre la joie de l’évangile et de l’amour dans nos familles. Amen.

vous pourriez aussi aimer

Vous pouvez réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée.