Ban_beforeheader_jub50

Projet pour une insertion sociale et professionnelle des handicapés et marginaux.

Le Diocèse de Thiès vole au secours de handicapés en leur offrant une formation de deux ans en cordonnerie-maroquinerie.

En compagnie de Madame Maria et de sa délégation de jeunes allemands,  de l’Abbé Léopold Dial Faye, des parents, il a été effectué une visite dans l’atelier de Victor Ciss, cordonnier installé à Thiès depuis une vingtaine d’années ; 15 jeunes de 15 à 25 ans, porteurs d’un handicap moteur et/ou mental, y ont déjà entamé une formation en cordonnerie. Ces bénéficiaires proviennent de la ville de Thiès et des villages environnants et sont issus de familles pauvres qui n’ont aucune solution immédiate et durable pour eux.
Ce projet est la réponse de l’Evêque et des amis de HGG à la situation des jeunes handicapés n’ayant aucune chance de réussite professionnelle et sociale. Il est donc une grande opportunité pour les jeunes et un soulagement pour leurs familles. A l’issue de cette formation de deux ans, sous la supervision du Maître d’atelier Victor Ciss, ils pourront certainement développer une production artisanale qui leur permettra de s’insérer dans la vie active et de prendre en charge leurs besoins personnels et familiaux.
A tour de rôle, devant une telle opportunité inespérée, c’est le même sentiment de profonde gratitude que les parents de ces jeunes ont tenu à exprimer à Maria et à sa délégation qui en assurent le financement. Comment ne pas exulter de bonheur, disent les parents, quand le projet, d’octobre à juin, prend en charge tout le matériel didactique nécessaire à cette formation gratuite, le transport et le repas de midi ! A tous les acteurs de cette belle initiative, qu’il leur soit rendu au centuple cette sollicitude en faveur des marginalisés…

 

Ban_beforeheader_jub50
vous pourriez aussi aimer

Vous pouvez réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée.